Bûche vanille dulcey

J-12 avant le réveillon les gars !!

J-12 !!!

 

Allez, allez, au boulot !! Il en reste des trucs à faire !! Finir (commencer) l’achat des cadeaux, réfléchir au menu de Noël, se faire une p’tite raclette, retrouver son haut à paillettes, soigner sa première grosse crève, finir son calendrier de l’avent, regarder les téléfilms de Noël sous son plaid, poser avec le Père Noël du supermarché, faire les papiers cadeaux, jouer dans la neige (#sissi), faire un feu dans la cheminée, bref, répartition des tâches, bûchons tous ensemble !! #joke #fièvre #cestdurcettesemaine

#allumonslefeu

Cette semaine, la recette est longue… et pis, on a pas que ça à faire ! Alors, hop, c’est pas le tout, va falloir lâcher le lion dans l’arène !

Cette bûche c’est plusieurs recettes mixées pour ton plus grand bonheur #etvoirgrandirlaflammedansvosyeux : École Valrhona, Christophe Michalak, Philippe Conticini, rien que ça ! #etouais #noelenavance #cestcadeau

 

Alors, pour cette recette, j’ai utilisé un moule à bûche de 33cm de longueur et 11,5cm de largeur (dispo ici). Il est pratique, testé et approuvé, pas cher (pas de sponsoring), enchaine Noël et Nouvel An sans soucis ! La recette est peu longue et nécessite d’avoir un peu de temps à y consacrer et de s’organiser en avance aussi. Mais courage, ça vaut le coup ! #promisjurécraché

Désolée, il n’y a pas de photo de la préparation car la bûche a été faite l’an passé sans savoir que des photos de préparation pourraient être utiles un jour 😉

Ingrédients :

Crémeux dulcey :
Pour la crème anglaise (quantité nécessaire pour le moule à insert) :

  • 100g de crème fleurette
  • 100g de lait entier
  • 40g de jaunes d’œufs
  • 20g de sucre semoule

Pour le crémeux dulcey (recette de base, ajustez les proportions selon le poids de la crème anglaise une fois cuite, ici pour 380g de crème anglaise) :

  • 220g de chocolat dulcey (Varhona power)
  • 3g de gélatine

Biscuit pain de Gênes :

  • 150g de pâte d’amande
  • 3 œufs
  • 2 blancs d’œufs
  • 2g de levure chimique
  • 30g de farine
  • 60g de cassonade
  • 50g de beurre demi-sel fondu
  • Colorant
  • Sel

Croustillant gavottes / chocolat noir :

Pour la mousse au chocolat blanc et vanille :

  • 90g + 195g de crème liquide entière
  • 35g de gousse de vanille
  • 30g de jaunes d’œufs
  • 4g de gélatine
  • 130g de chocolat blanc (le best : le chocolat ivoire de Valrhona car il est peu sucré et légèrement vanillé)

Pour la pâte à bombe :

  • 45g de jaunes d’œufs
  • 45g d’eau
  • 15g de lait en poudre 0%
  • 10g de glucose

Croustillant gavottes / chocolat noir :

  • Environ 50g de crêpes gavottes (à ajuster selon les goûts)
  • Environ 100g de chocolat noir (à ajuster selon les goûts)

Glaçage miroir blanc :

  • 100g de sucre
  • 100g de sirop de glucose
  • 45g d’eau
  • 75g de lait concentré non sucré
  • 100g de chocolat blanc
  • 7g de gélatine
  • colorant blanc

 

Matériel :

  • un robot
  • des saladiers
  • un moule à bûche avec insert
  • une maryse
  • une casserole
  • un thermomètre de cuisson
  • un four
  • un congélateur
  • du temps
  • de la patience
  • des chocolats à grignoter pour se donner du courage

 

Préparation :

Étape 1 : le crémeux au dulcey (recette de l’école Valrhona)

Mettez la gélatine dans un bol d’eau froide pour la ramollir.
Faites une crème anglaise : battez les jaunes et le sucre dans un saladier, sans blanchir, juste pour mélanger. Portez à ébullition la crème et le lait et versez sur le mélange précédent.
Faites cuire le tout à la nappe, c’est-à- dire jusque le mélange atteigne 82°C et que la préparation nappe la cuillère en bois. Passez au chinois pour lisser la préparation si besoin.
Pesez la crème anglaise, en fonction de son poids, ajustez celui des ingrédients du crémeux.
Lorsque la crème est chaude et chinoisée, ajoutez la gélatine essorée.
Émulsionnez à la maryse avec le chocolat fondu, comme pour une ganache (c’est-à- dire versez en trois fois la crème anglaise sur le chocolat en remuant à chaque fois). Vous devez obtenir une texture lisse, brillante et élastique. Si besoin, pour lisser, utilisez un mixeur plongeant sans incorporez d’air dans la préparation.
Versez dans le moule à insert et placez le tout au congélateur, jusqu’à congélation du crémeux.

Étape 2 : le biscuit pain de Gênes (recette de Christophe Michalak)

Préchauffez le four à 180°C (th. 6).
Dans un robot, mixez la pâte d’amandes.
Ajoutez les œufs un à un, la farine, puis la levure chimique. Ajoutez ensuite le beurre demi-sel fondu et un peu de colorant (marron ici) de votre choix.

Dans un batteur, montez au fouet les blancs d’œufs avec une pincée de sel et la cassonade. Incorporez-les à la préparation précédente.
Sur une feuille de papier aluminium, posez un cadre en inox un peu plus grand que la taille de la base de la bûche. Recourbez les bords de la feuille d’aluminium sur les côtés pour former un moule hermétique. Versez la pâte du biscuit et enfournez pour 15-20 min selon les fours.

Étape 3 : la mousse chocolat blanc / vanille (recette de Philippe Conticini)

Placez la gélatine dans un bol d’eau froide.
Faites bouillir 90g de crème avec la vanille, puis laissez infuser 10 min.
Ajoutez les jaunes d’œufs et faites chauffer jusqu’à 83°C, comme pour une crème anglaise. Ajoutez ensuite la gélatine.
Faites fondre le chocolat et versez la crème anglaise dessus.
Mixez au mixeur plongeant et laissez refroidir.
Placez ensuite tous les ingrédients de la pâte à bombe dans un bol et faites-les chauffer au bain-marie à 70°C.
Fouettez la préparation au batteur jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse. Incorporez cette pâte à bombe à votre mousse au chocolat blanc.
Montez ensuite en chantilly les 195 g de crème liquide restant et incorporez-les à la préparation.

Étape 4 : la première étape du montage

Le montage se fait à l’envers : incorporez donc la mousse dans le moule à bûche de façon uniforme.
Démoulez l’insert au dulcey et posez-le dans la mousse en appuyant légèrement pour que la mousse et le crémeux soient au même niveau. Lissez la mousse si besoin.
Posez par-dessus le biscuit pain de Gênes en appuyant pour tasser un peu la mousse.

Étape 5 : le croustillant gavottes / chocolat noir

Écrasez les crêpes gavottes dans un saladier et faire fondre le chocolat noir. Mélangez le tout. Étalez en fine couche sur le biscuit de la bûche (ne pas faire trop épais car c’est dur et cassant à la découpe).
Mettez le tout au congélateur.

Étape 6 : le glaçage miroir blanc

Faites cuire l’eau, le sucre et le glucose à 102°. Versez sur le chocolat et mélangez, ajoutez le lait concentré, le colorant et la gélatine réhydratée et pressée. Lissez le tout au mixer plongeant sans laisser entrer trop d’air (pour ne pas faire de bulles).

Laissez tiédir, il faut l’utiliser à ± 35°.
Démoulez la bûche congelée et faites couler le glaçage uniformément sur le tout. Transférez sur le plat de service et décorez selon l’envie (ici du cacao, des petites meringues, des copeaux de chocolat, des pics de déco).

Laissez dégeler le tout environ 6h au frigo ou 2h à température ambiante.

#miammiam

Et rappelle-toi : « il suffira d’une étincelle, d’un rien, d’un contact, il suffira d’une étincelle, d’un peu de jour, pour allumer le feu ! » #buche #fautaussidesbuches

#michalak #valrhona #conticini #buche #vanille #chocolat #dulcey #paindegenes #gavottes #noel

Publicités

Pain d’épices

Ça y est, on est en décembre !!! Hiiii ! On récapitule : t’as ton calendrier de l’avent (Kinder, sinon rien #tesdanslegame), ton plaid et ton pull de Noël préféré, c’est bon, t’es prêt, t’as tout compris, t’es bien… #happiness #decemberfever #gogogo

Décembre, c’est un peu le mois du moelleux, de la chaleur et du cocooning pour moi. Ça sent bon le vin chaud, les épices et les prochaines vacances ! Alors, je sais, quelques rabat-joies au fond de la salle diront que ça sent surtout le sapin… #jeanblaguinhumoriste #teamblagues Car oui, ne le nions pas, entre deux parts de bûches, on peut se le dire, oui, il y a plusieurs catégories de gens en décembre :

  • Y’a ceux qui kiffent : les plaids, la grosse écharpe, le bonnet, la neige, les bougies, les téléfilms de Noël, du thé, du vin chaud, de la raclette, les pulls de Noël, les chaussettes de Noël, les chaussons de Noël, le slip de Noël (?!), les chansons de Noël, le calendrier de l’avent (et celui pour le chat/chien aussi), le sapin à décorer, les guirlandes à allumer, les marchés de Noël (surtout celui au fin fond de la campagne, tu sais, celui des créateurs locaux), la liste envoyée, la réponse du Père Noël reçue, la recherche de petits cadeaux surprise, la thèse sur le bon ruban à mettre sur le papier cadeau qui est trop beau t’as vu, la bière de Noël… bref, tu m’as compris, c’est ceux qui kiffent.

#ceuxquikiffent

  • Y’a ceux qui kiffent pas : la foule, le froid, le chat qui s’excite sur le sapin, les épines qui tombent du sapin, le stress des cadeaux pour les autres, le stress des cadeaux pour soi, les « mais Noël c’est commercial de toute façon », les « t’façon j’veux rien, j’ai tout », les « y’avait pas assez de dinde farcie », et puis, les « j’aime pas le foie gras en plus », le sapin à se débarrasser et que la déchetterie c’est loin, les papiers cadeaux à faire, les rubans à défaire, la neige, l’excitation des autres à l’approche de Noël, les pulls de Noël, les marchés de Noël (surtout celui au fin fond de la campagne, tu sais, celui des créateurs locaux), les chansons de Noël… bref, tu m’as compris, c’est ceux qui kiffent pas.

#ceuxquikiffentpas

Donc, pour moi, Noël et tout le mois de décembre (à préparer Noël) (à faire passer l’hiver plus vite) c’est une de mes périodes préférées de la vie. Celui où tu te retrouves en famille, au coin du feu (ou de la table) et où tu manges plein de bonnes choses. Et avis aux rabat-joies, ce weekend, ça sentait bon le pain d’épices à la maison… #ettac #sitaimespasnoelnendégoutepaslesautres #na

Un bon pain d’épices, pas trop lourd, ni trop sucré, très parfumé, très moelleux. Une de mes recettes préférées ! #rienqueça #ouaisouais Une recette de qui ?! Devine ! #coeurcoeur #christophemichalakforever #tmtc

 

Ingrédients :

  • 150g d’eau
  • 60g de sucre en poudre
  • 150g de miel
  • 3g de mélange 4 épices
  • le zeste d’un citron jaune
  • le zeste de deux citrons verts
  • le zeste d’une orange
  • 4g d’anis étoilé (badiane)
  • une pincée de sel
  • 150g de farine
  • 5g de levure chimique
  • 95g de beurre
  • une pincée de bicarbonate de soude/sodium
  • marmelade d’oranges amères

Matériel :

  • un four, pour faire cuire le pain d’épices
  • une casserole, pour faire cuire le sirop
  • un moule, pour mettre le pain d’épices dans le four
  • une cuillère, pour mélanger le sirop
  • un fouet, pour mélanger la préparation
  • un saladier, pour pouvoir mélanger la préparation
  • une passoire, pour filtrer le sirop

 

Étape 1 : le sirop

Dans une casserole, faites bouillir l’eau, le sucre, le sel et le miel.

Ajoutez le mélange 4 épices, l’anis étoilé et les zestes.

Ajoutez le beurre et laissez fondre, puis remuez.

Couvrez ensuite la casserole et mettez-la hors du feu. Laissez infuser pendant 20 minutes.

 

Étape 2 : la pâte

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure et le bicarbonate.

Après les 20 minutes d’infusion, préchauffez le four à 180°C.

Passez le sirop dans une passoire et versez progressivement le liquide obtenu sur le mélange farine-levure-bicarbonate.

Remuez avec un fouet afin d’obtenir un mélange homogène.

Beurrez le moule choisi et y couler la préparation.

Enfournez à 180°C – pour le moule que j’ai 15-20min suffisent, dans un moule à cake classique, peut-être 30min ? A surveiller en tous cas ! (cette fournée-là est légèrement trop cuite).

Une fois sorti du four, attendre un peu avant de le démouler. Badigeonnez le dessus de marmelade d’orange et laissez complètement refroidir.

Si vous avez le même genre de moule que moi et si vous ne voulez pas que le bonhomme se fissure, il faut lui couper sa bosse dans le dos. Et vous pouvez le décorer comme vous le voulez 😉

#miammiam

 

Et souviens-toi, Noël, au final, c’est rien que de l’amour ! #kiff

#noël #paindépices #épices #agrumes #moelleux #toutdoux #christophemichalak #miammiam

Tarte Bourdaloue

Commencer un article sans savoir quel est le véritable nom de la recette, ça m’a stressée. Beaucoup, énormément, incroyablement. C’est comme le nombre incroyable d’articles qui dissertent sur le véritable nom du pain au chocolat que certains osent appeler chocolatine !! #lameufnapaspeur #débatsdeouf

Et donc aujourd’hui je ne sais pas si j’ai fait une tarte Bourdaloue ou une tarte amandine aux poires… L’avantage du deuxième nom c’est qu’on sait que c’est aux poires. L’avantage du premier c’est que le nom est rigolo !#toiaussiamusetoicommetupeux

#waitwhat??

D’après le maestro Wikipedia, « la tarte Bourdaloue est une tarte aux poires créée au XIXè siècle par un pâtissier parisien, établi rue Bourdaloue. Cet entremet est une variante des tartes amandines. » Mais y’a pas d’article sur la tarte amandine !!! Grosse arnaque !! Grosse frustration !! Comment qu’on fait nous ?

Bref, dans une boulangerie-pâtisserie, on demande quoi ? Une tarte amandine ou une tarte Bourdaloue ?!

#stressdelacommande

Tu sais c’est comme quand t’as pas eu le temps de réfléchir à ce que tu voulais commander et qu’arrive ton tour et que tu commandes n’importe quoi ! Bah là, pareil ! #onestmalbarré Pour moi, c’est la même chose… J’suis carrément perdue ! Alors de façon tout à fait autoritaire et personnelle, la mienne sera une tarte Bourdaloue. Parce que c’est quand même vachement plus drôle à dire ! #ettoc

Mais pour en revenir au titre, double problématique aujourd’hui, puisque deux recettes se cachent en une ! #cadeaudautomne Au final, j’ai choisi de mettre le nom que du truc final, pour pas embrouiller. Mais du coup, vous savez pas vraiment quelle sera l’autre recette. Tant pis, il va falloir lire la recette. Prime aux méritants ! #etouais

Et d’ailleurs, on se la fait cette recette ?! Non, parce que c’est une recette de Michalak (#amouréternel #lovelovelove), donc ça vaut le coup, promis ! Elle sent bon, est joliment caramélisée et est toute légère !

Ingrédients pour la pâte :

  • 220 g de beurre demi-sel
  • 75 g de sucre glace
  • 200 g de farine T45
  • 40 g de fécule de maïs

Ingrédients pour la préparation aux amandes :

  • 10 demi-poires au sirop ou 5 poires, 1L d’eau, 150g de sucre et les épices que tu veux
  • 40 g de beurre doux
  • 40 g de sucre glace
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 50 g d’œufs
  • 4 cl de crème liquide à 35 %
  • 5 g de fécule de maïs
  • 1 g de levure chimique (1 petite pincée)

Matériel :

  • tes petites mains, pour mélanger la pâte, ou alors un robot
  • un saladier, pour mélanger la préparation aux amandes
  • une maryse, pour mélanger la préparation aux amandes
  • une balance, pour peser tes ingrédients
  • un four, pour faire cuire la tarte
  • un cercle de pâtisserie, pour servir de moule à la tarte
  • un couteau, pour couper les poires

Préparation :

Étape 1 : les poires au sirop

Allez dans votre supermarché et acheter des poires au sirop.

OU Faites vos poires au sirop ! Si vous avez la chance d’avoir de bonnes poires chez vous, n’hésitez pas, c’est carrément meilleur et beaucoup moins sucré !

Mettez l’eau à bouillir avec le sucre et les épices que vous avez choisies : moi, j’ai mis une gousse de vanille et de l’extrait d’amande amère.

Après ébullition, laissez frémir 1/4 d’heure pour corser et réduire le jus.

Prenez 5 poires, épluchez-les, coupez-les en deux et épépinez-les.

Une fois le sirop légèrement réduit, plongez-y les poires.

Laissez doucement cuire environ 20 min (vérifier la consistance des poires de la pointe d’un couteau), puis laissez refroidir dans leur jus. Bien veiller à ce que les poires soient complètement plongées dans le jus, sinon la partie à l’air libre va sécher et durcir. Moi je l’avais fait l’avant-veille et j’avais mis un film plastique sur la casserole mais cela peut être fait le jour même sans soucis.

Comme ce sirop n’est pas trop sucré, je ne pense pas que les poires puissent se garder super longtemps, là c’était vraiment pour faire cette recette. Mais par contre, comme il n’y a pas beaucoup de sucre, le jus est vraiment très bon !

 

Étape 2 : la pâte

Faites ramollir le beurre pommade et mélangez tous les ingrédients à la main.

Disposez la pâte sablée obtenue entre deux feuilles de papier cuisson, puis étalez-la sur 5 mm d’épaisseur. Retirez la première feuille, posez un cercle inox de 18 cm de diamètre préalablement beurré sur la pâte sablée.

Ôtez l’excédent de pâte autour du cercle. Avec une fourchette, piquez toute la surface de la tarte. Préchauffez le four à 160 °C (th. 5-6) et faites cuire environ 15 min.

Filmez le reste de pâte et gardez-la au réfrigérateur (elle servira ultérieurement pour une autre tarte ou pour réaliser des petits sablés #miammiam #bienbeurréslesptitssablés).

À la sortie du four, laissez le disque de pâte sablée refroidir à température ambiante dans le cercle en inox.

Décerclez le sablé cuit et laissez-le encore tiédir. Découpez une bande de papier cuisson de 5 cm de large et de même longueur que la circonférence du fond de tarte. Positionnez-la à l’intérieur du cercle en inox et replacez le sablé cuit à l’intérieur.

 

Étape 3 : la préparation aux amandes

Faites ramollir le beurre pommade et, dans un saladier, mélangez-le à la spatule avec le sucre glace tamisé puis la poudre d’amandes, la fécule de maïs, la levure chimique, également tamisées. Incorporez l’œuf, la crème et quelques gouttes d’amande amère.

Coupez les demi-poires en fines lamelles. Versez la crème d’amandes dessus, puis disposez harmonieusement les poires en rosace.

Enfournez pour 20 min à 170 °C (th. 6) environ. À la sortie du four, laissez refroidir entièrement le gâteau (environ 1 heure à température ambiante).

Faites réchauffer légèrement un peu de sirop de poires (jus du sirop que vous avez fait ou qui restait dans la boite) dans une petite casserole afin de le faire réduire et, avec un pinceau, badigeonnez toute la tarte (dessus et côtés).

Dans la « vraie » recette de Michalak, il y a des groseilles entre le sablé et la préparation aux amandes. Puis, il décore le pourtour du gâteau d’amandes effilées torréfiées, saupoudre du sucre glace la tarte et la décore de quelques groseilles. Moi, je n’ai rien fait de tout ça mais c’était déjà très bon !

Et maintenant, bah y’a plus qu’à manger ! Une petite boule de glace vanille (celle-là ou celle-là), ça peut être carrément canon avec, P-R-O-M-I-S !! #miammiam

IMG_20170909_125516407.jpg

 

#michalakpower #poires #siropvanilleamande #poiresausirop #tartebourdaloue #tarteamandinesauxpoires #christophemichalak #miammiam

Tarte aux mirabelles

Ah, ça y est, c’est la rentrée ! Et celle-ci, elle est belle, comme on l’aime : bien grise, bien humide, bien chargée. Pas le droit à l’été indien, pas de couleurs rouge-orange, non non, t’as trop profité des vacances, tu mérites pas !

giphy

#sad #tempsbretonmaispasquenbretagne

Mais la bonne nouvelle, parmi toute cette routine qui se remet en place, c’est que c’est aussi reparti pour les recettes ! Et ça, c’est pas mal ! C’est même plutôt très cool, car quoi de mieux qu’un peu de sucre pour lutter contre la déprime de la rentrée, hein ?! Bah rien, on est bien d’accord !

#ehouaisehouais

Et à la rentrée, y’a quelques trucs cools, notamment dans les pâtisseries : le retour de la figue et le retour de la mirabelle (et le retour de la Marie Bambelle, ahah ! #joke #travaillersonhumourpendantlété) ! Surtout que le truc sympa de ces deux deux fruits, c’est que cuits, en pâtisserie, ils sont bien rôtis, bien dorés, bien gourmands #gourmandcroquant #arfcestunemarquemaintenant

Pour fêter tout cette gourmandise qui est de retour, voici une tarte super simple : juste une pâte sucrée (de Cédric Grolet quand même !) et des fruits (ok, coupés en deux et dénoyautés, c’est un peu chiant mais c’est bon !).

Alors, on est repartis pour un tour ?! Allez, go !

Ingrédients :

  • 150g de beurre pommade (c’est-à-dire pas froid, à température ambiante)
  • 95g de sucre glace
  • 30g de poudre d’amandes
  • 60g d’œufs
  • 250g de farine
  • 1g de fleur de sel
  • 1g de vanille en poudre
  • 900g-1kg de mirabelles (moi j’en avais 700g mais je n’ai pas pu faire la rosace jusqu’au bout – tout dépend de la taille de votre moule à tarte en fait)
  • deux cuillères à soupe de confiture (plutôt prune ou abricot) ou une gousse de vanille, de l’eau et du sucre

Matériel :

  • un robot ou tes mains pour mélanger la pâte
  • du film étirable pour que la pâte soit bien enveloppée dans le frigo
  • un réfrigérateur pour mettre au frais la pâte
  • un couteau pour couper en deux les mirabelles
  • un four pour cuire la tarte

Préparation :

Étape 1 : la pâte à tarte

Au robot, avec la feuille, ou avec les mains, mélangez le beurre pommade, le sucre glace, la poudre d’amande, le sel et la vanille.

Lorsque le mélange est bien sableux, ajoutez les 60g d’œuf battu et mélangez encore un peu.

Ajoutez la farine et mélangez encore un peu, à petite vitesse. Arrêtez dès que la pâte peut être mise en boule. Si vous donnez trop de corps à la pâte en la mélangeant trop, elle se rétractera à la cuisson.

Enveloppez la pâte dans le film étirable pour la mettre au réfrigérateur pendant au moins 2h (la veille, c’est l’idéal !).

Une fois la pâte reposée, la mettre dans un moule à tarte ou dans un cercle. Remettre la pâte au frigo pendant une heure (normalement, il vous restera de la pâte, pur faire des tartelettes par exemple ! elle se congèle en tous cas 🙂 ).

Préchauffez le four à 150°, piquez bien la pâte et enfournez pour 20min. Vous pouvez aussi mettre un poids sur la pâte pour éviter qu’elle ne gonfle !

Étape 2 : les mirabelles

Après avoir lavé les mirabelles, bien les sécher pour éviter l’excédent d’eau.

Avec un bon couteau, les couper en deux et les dénoyauter.

Étape 3 : le dressage

Une fois le fond de tarte cuit, commencez à disposer les mirabelles les unes derrière les autres de la périphérie vers le centre.

Enfournez pour environ 30min à 160g.

Quand la tarte est cuite, faites chauffer un peu de confiture ou du sucre avec de l’eau et de la vanille, pour faire un nappage. Si vous optez pour la confiture, la faire chauffer juste le temps de la liquéfier un peu. Pour le sirop, laissez-le épaissir un peu pour ne pas qu’il soit trop liquide.Quand le nappage est prêt, l’étalez au pinceau sur les fruits pour leur donner cet aspect brillant.

IMG_20170827_204554513

IMG_20170827_171940534

IMG_20170827_204656073

IMG_20170827_204720224

Et hop, c’est fini !! Et si ça, ça prolonge pas un peu l’été…

#ohyeah

Astuce : avec un peu de glace à la vanille, c’est encore plus top… celle-là ou celle-là par exemple !

#tarteauxmirabelles #mirabelles #pâtesucrée #cédricgrolet #miammiam #maribambelledegourmandises

Glace à la vanille (avec ou sans sorbetière)

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

giphy5

#vacances #happy

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

#vacances #happy

 

Une (vraie) p’tite glace à la vanille avant de partir ?? Allez hop, voici une super recette, très onctueuse et parfumée, celle de Monsieur Gaston Lenôtre !

Allez, hop, c’est parti !

Ingrédients :

  • 500mL de lait entier
  • 6 jaunes d’œufs
  • 150g de sucre (la recette initiale dit 180g mais je trouve que 150g suffisent)
  • 25cL de crème fleurette entière
  • 1 gousse de vanille

Matériel :

  • une casserole, pour faire cuire la crème anglaise
  • un couteau, pour extraire les graines de la gousse de vanille
  • un fouet, pour mélanger
  • une cuillère, pour remuer la crème anglaise
  • un thermomètre, pour voir quand la crème est cuite (ou alors tu peux faire ça avec la cuillère – technique ici !)
  • une sorbetière, ou pas (mais ici c’est la version sorbetière)
  • un récipient, pour mettre la glace au congélateur
  • un congélateur, pour conserver la glace

Préparation :

Étape 1 : la crème anglaise

Versez le lait dans une petite casserole.

Avec la pointe du couteau, fendez la gousse de vanille dans le sens de la longueur, prélevez-en les grains et versez-les dans le lait. Ajoutez aussi la gousse de vanille.

Portez le lait à ébullition. Écartez la casserole du feu et mettez un couvercle dessus, afin que la vanille puisse bien infuser. Laissez infuser pendant au moins 30min, plus longtemps vous le faites, plus le lait prendra le goût de la vanille.

Une fois le lait infusé, retirez la gousse de vanille. S’il est tiède, faites-le réchauffer.

Dans un saladier, mélangez les jaunes d’œufs avec le sucre au fouet jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ensuite versez le lait bouillant petit à petit dessus et mélangez délicatement puis de plus en plus vigoureusement.

Versez ce mélange dans une casserole et mettez sur feu doux. Mélangez sans discontinuer avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle épaississe et nappe la cuillère. Voir la technique ici ! Si vous avez un thermomètre, faites monter la température de la crème à 83°.

Une fois la crème cuite, hors du feu, versez-la dans un saladier et ajoutez la crème fleurette et mélangez délicatement.

Couvrez le saladier au contact de la crème avec du film alimentaire : cela évitera qu’une petite peau se forme sur le dessus de la crème. Laissez-la complètement refroidir. Plus ce temps de repos est long, plus la crème sera onctueuse. Je l’ai laissée reposer une nuit moi.

Étape 2 : la glace (avec sorbetière)

Une fois la préparation bien refroidie, versez-la dans la sorbetière et faites turbiner 20-25 minutes (selon votre sorbetière), jusqu’à ce que la glace soit prise.

IMG_20170724_180207498.jpg

Transférez la glace obtenue dans un récipient allant au congélateur et attendre minimum 3 heures qu’elle prenne bien.

Et voilà !!

Étape 2 bis : la glace (sans sorbetière)

Une fois la préparation bien refroidie, versez-la directement dans un récipient allant au congélateur.

Toutes les trois heures, remuez la glace pour éviter la formation de cristaux de glace dans la crème. Laissez la glace minimum 8h au congélateur pour qu’elle prenne.

#miammiam

Et évidemment, vous pouvez parfumer votre crème anglaise à ce que vous voulez, vous avez le droit d’en avoir marre de la vanille, hein !! Vous êtes bizarres, mais vous avez le droit ! 😉

Glace + vanille + soleil = VACANCES !!

#vacances #happy

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

#vacances #happy

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !! VACANCES !!

#vacances #happy

Bref, bonnes vacances

 

#glace #vanille #gastonlenotre #miammiam #vacances #happy #youpi #àdansunmois

Madeleines

La valise est quasi-bouclée ! Quasi, c’est quand officiellement tu as tout mis dedans mais qu’au dernier moment tu vas rajouter des affaires « au cas où » ! Bien sûr que non, tu ne les utiliseras jamais ces affaires « au cas où » mais bon au cas où… #toimêmetusais #teamvalisequipèseunanemort #onvoyagelégercetteannée

Ta valise quasi-bouclée donc, tu commences à rêvasser à ta vie de vacancier : farniente, soleil, cocktails et coups de soleil. #combogagnant #rêvonsensemble

giphy2

Et le petit rituel d’avant les vacances : vider le frigo = répartir les repas, manger plus que d’habitude (« faut finiiiiir !! ça va se perdre sinon… »), en faire profiter ton entourage !

Le frigo est maintenant quasi-vide ! Quasi, c’est quand tu as déjà trop mangé et qu’il te reste un truc sur les bras mais que pour l’utiliser, il faudrait racheter d’autres choses parce que tu ne peux pas le manger seul… #loose #changementdetaillepourlemaillotdebain

Et là, c’est donc 3 œufs qu’il te reste aujourd’hui… Tu pourrais bien faire des œufs durs pour le pique-nique de l’air d’autoroute mais cette année tu voyages en avion. Et t’en as marre des œufs durs un peu sur une aire d’autoroute.

Trois œufs c’est bien mais c’est soit pas assez, soit trop peu pour ce que tu veux faire. Tu en auras eu quatre, ça aurait été le même dilemme : on ne tombe jamais sur les bonnes recettes au bon moment ! Typiquement, celle du fraisier en novembre et de la tarte amandine aux poires en juin. Bref, tant pis, t’as toujours trois œufs et t’es pas plus avancé. En plus, t’as pas vraiment le temps de cuisiner… #loose #ahçacommencebiencesvacances

Et là, bam, recette de madeleines sur le blog, trois œufs et un quart d’heure de préparation, que demande le peuple ?

giphy3

#lovedlife

Ingrédients :

Ça fait l’équivalent de 12 madeleines pour les moules que j’ai.

  • 3 œufs (ça tombe trop bien, il m’en restait trois !!)
  • 120g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 90g de sucre de canne
  • 120g de beurre salé

Pour le glaçage :

  • du chocolat fondu (+ quelques éclats de noisette concassés…)
  • ou 5 cuillère à soupe d’eau de rose/150g de sucre glace (+ quelques éclats de pistache, pétales de rose séchés…)

Matériel :

  • un four, pour cuire les madeleines
  • un micro-ondes, pour faire fondre le beurre
  • un bol de robot (avec un robot) ou un saladier (avec un fouet et toute ton énergie)
  • des moules à madeleines

Préparation :

Étape 1 : les madeleines

Préchauffez le four à 200°C.

Faites fondre le beurre et laissez tiédir.

Mélangez dans le bol d’un robot (perso, je l’ai fait avec un fouet manuel) : farine, levure et sucre. Puis incorporez les jaunes d’œufs.

Dans un autre bol/saladier, fouettez légèrement les blancs d’œufs à la main, avec une fourchette, sans les monter. Incorporez-les à l’appareil.

Ajoutez le beurre fondu, mélangez bien le tout et remplissez les alvéoles des moules (à peu près une cuillère à soupe par alvéole).

 

Enfournez immédiatement 6 min à 200°C puis baissez le four à 180°C et laissez cuire 4 min supplémentaires.

Démoulez aussitôt.

Laissez-les refroidir avant de les glacer ou de les placer dans une boite hermétique. D’après la recette, elles conservent une semaine. Genre tu peux les laisser une semaine sans les finir. #tubluffesmartoni

 

Étape 2 : le glaçage (optionnel)

Pour celui au chocolat : faites fondre du chocolat au micro-ondes, trempez les madeleines dedans (la face que vous souhaitez). Vous pouvez ajoutez des éclats de noisettes concassées pour plus de croquant. Laissez ensuite sécher pendant 1h avant de les manger ou les ranger dans une boite hermétique.

Pour celui à l’eau de rose : versez l’eau de rose dans un récipient et ajoutez le sucre glace petit à petit en mélangeant le tout. De la même façon, trempez les madeleines dedans (la face que vous souhaitez). Vous pouvez ajoutez des éclats de pistaches concassées et/ou quelques pétales de rose séchés pour plus de croquant. Laissez ensuite sécher pendant 1h avant de les manger ou les ranger dans une boite hermétique.

 

Et voilà des madeleines toutes douces, pas trop sucrées et très moelleuses ! Et surtout, le plus important, ton frigo est vide et t’as un goûter pour le voyage 😉

IMG_20170710_201009509.jpg

IMG_20170710_201028809.jpg

IMG_20170710_201032171_HDR.jpg

#miammiam

Et merci aux cobayes du feu d’artifice 🙂

 

Maintenant, à toi le repos, la détente et le soleil l’esprit léger !

Enjoy your summer 2017 🙂

giphy4

#nomdecompildété

 

#madeleines #rose #chocolat #douceur #enfance #vitefait #bienfait

Charlotte aux fruits rouges

Avant de partir en weekend prolongé, ensoleillé, coquillages et crustacés, il serait grand temps de repointer le bout de son nez pour pâtisser léger léger !

De toute façon, il y aura trop de monde sur la route ce weekend, mieux vaut rester à la maison et profiter à fond au lieu de faire des bonds et finir en ébullition coincé derrière un camion !

Et encore plus si le soleil est au rendez-vous et que, pour vous balader, vous avez trop mal aux genoux, ça arrive à tous les coups !

giphy

#tropderiiiiiiiiiimes

Ok, ok, on passe direct à la recette alors ?! Surtout que la recette est légère, ELLE ! #lourdeur #été #chaleur

Ingrédients :

  • 400g de pulpe de framboises
  • 45g de cassonade
  • 5 feuilles de gélatine
  • 300g de crème liquide
  • 300g de framboises
  • 30g de sucre
  • le zeste d’un citron vert
  • 270g de biscuits roses de Reims
  • quelques framboises + autres fruits pour le dessus
  • un peu de confiture de framboises

Matériel :

  • une casserole, pour faire chauffer des trucs
  • un thermomètre, pour connaitre la température
  • un batteur, pour monter la crème en chantilly
  • une maryse, pour mélanger tout doux
  • des saladiers, pour mélanger des trucs
  • de quoi zester, pour faire des zestes
  • du film alimentaire, pour filmer des aliments
  • un chinois, pour filtrer le jus de framboises
  • un cercle à pâtisserie, pour faire tenir les biscuits
  • un carton à pâtisserie ou une assiette pour déposer la charlotte

Préparation :

Étape 1 : la bavaroise à la framboise (la veille)

Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans un bol, faites chauffer la pulpe de framboises et ajoutez la cassonade.

Laissez-un un quart dans la casserole et versez le reste dans un saladier.

Remettez la casserole sur le feu et faites chauffer à 50°C (si vous n’avez pas de thermomètre, faites à l’œil, au doigt ça peut faire mal).

Incorporez-y la gélatine bien essorée.

Versez le mélange dans le saladier et laissez refroidir.

Pendant ce temps, montez la crème en chantilly.

Ajoutez-la à la purée froide (si elle est chaude, elle va faire retomber toute la crème). Mélangez délicatement à la maryse et mettez au frigo.

Étape 2 : les biscuits imbibés (la veille)

Préparez le jus de framboises : mettez les framboises, le zeste du citron vert et le sucre dans un saladier et couvrez de film alimentaire.

Faites cuire au bain-marie pendant une heure et passez au chinois.

Placez un cercle à pâtisserie de 18cm de diamètre sur un carton ou une assiette. Filmez-le pour qu’il tienne au carton ou à l’assiette sans bouger. Placez tout autour du papier cuisson.

Faites tremper la face non sucrée des biscuits dans le jus de framboises : ils doivent être mouillés sans être trop ramollis (ils ne tiendront pas sinon).

Répartissez-les à plat dans le fond du cercle (fond du gâteau) et tout autour de façon verticale (tour du gâteau). Si nécessaire, coupez des bouts de biscuits pour bien faire le tour.

Étape 3 : le montage (la veille)

Remplissez de bavaroise à mi-hauteur.

Trempez de nouveau des biscuits dans le jus et répartissez-les sur la bavaroise comme pour le fond du gâteau.

Versez le reste de la bavaroise, lissez avec la maryse.

Réservez au réfrigérateur pour 24h.

Étape 4 : le dressage (le jour même)

Sur le dessus du gâteau, décorez de framboises (et d’autres fruits si vous en avez envie, ici des myrtilles).

Vous pouvez également remplir les framboises de confiture (disposez-les le trou vers le haut du coup). Moi, j’ai rajouté quelques petites feuilles de menthe.

Et voilàààà !!

Dessert léger, frais et fruité ! #miammiam

IMG_20160604_190558

 

Vous trouvez que c’est trop bon ? Normal, c’était une recette de Christophe Michalak, aka l’homme parfait !

giphy1

#charlotte #fruitsrouges #framboises #christophemichalak #miammiam #mariebambelle

Crème glacée (sans sorbetière)

 

Mojitos. Terrasse. Soleil.

giphy

#combogagnant

#cestlheure

Passée l’effervescence des premiers coups rayons de soleil et des « j’ai plus rien à me mettre !! », « oh trop cool j’avais oublié que j’avais ces chaussures-là !! », « bon ok, va vraiment falloir faire un régime si je veux remettre cette combishort… », on commence à voir venir les journalistes, qui, bien au frais, dans leur costume sous la clim, t’annoncent pendant la moitié de leur journal, le visage grave, le scoop de l’année #attentionspoiler : l’été, il fait chaud. Si, si.

Et que surtout quand il fait chaud, les gens vont à la mer se rafraichir et squattent l’ombre des terrasses. Seriously ???!!! #JTdeTF1enforce #scoopdelannée

Le coup de massue passé, parce que tu ne t’y attendais pas mais alors vraiment pas à avoir chaud l’été, tu commences à stresser #grossesgouttesdesueur #déjà??? #maistuvoisçacommencedéjà #onestfoutus #çacraintducul #spécialekassdédi : mais comment je vais survivre à tout ça ???

Mais heureusement… iiiice creeeaaaaammm !

giphy1

#ohyeah

Et en plus de ça, si elle est maison, tu ne peux pas dire non ! #nouveauslogan L’intérêt de cette recette c’est que tu peux y mettre les goûts que tu veux. Et qu’en plus, tu n’as pas besoin de sorbetière, ce qui est quand même pas mal du tout. Deux-trois mélanges, quelques heures au frais et hop c’est parti, festival dans ton corps !

Ingrédients :

  • 40cL de crème liquide entière (une allégée ne montera pas en chantilly)
  • 250g de lait concentré sucré
  • quelques gouttes de vanille liquide ou tout autre parfum
  • topping que vous souhaitez : caramel, morceaux de chocolat, fruits, fruits secs… etc.

Matériel :

  • un saladier, pour mélanger
  • de quoi monter de la crème pour faire une crème fouettée bien ferme
  • une maryse pour bien mélanger
  • un bac ou des petits pots pour mettre la glace au congélateur

Préparation :

Fouettez la crème liquide afin d’obtenir une texture de chantilly bien ferme.

Incorporez doucement, grâce à la maryse, le lait concentré sucré : si vous y allez trop vite et trop fort, la chantilly va complètement s’écraser.

Ajoutez le parfum que vous souhaitez : pour moi ce sera quelques gouttes de vanille liquide (une gousse aurait aussi pu très bien faire l’affaire) ou tout au parfum. Vous pouvez également incorporez de la purée de fruits, des morceaux de noisettes, de chocolat, du caramel etc.

Placez au congélateur dans un bac ou des petits pots fermés, pendant 6h environ.

Avant de la manger, sortez-la environ 5min avant, elle sera bien crémeuse.

Vous pouvez ensuite rajouter ce que vous souhaitez dessus, ici avec des fraises fraiches et c’est le top ! Tout simple mais carrément bon !

 

#crèmeglacée #glace #vanille #été #toutsimple #miammiam

Cookies cacahuètes chocolat au lait

Bon, ça fait quelques recettes qu’on se connait maintenant et je pense qu’une certaine confiance s’est installée entre nous. Une confiance qui fait que je peux me permettre de jeter un pavé dans la mare. Mais genre un gros pavé dans une grosse mare ! #attentionlesyeux Alors, aujourd’hui, je peux vous le dire :

NON, le meilleur cookie du monde n’est pas celui de la Mie Câline !

giphy2

#whaaaaaaaaat

Désolée.

J’ai été trop brutale ?

:s

 #re-désolée

Ouais mais à un moment donné, il fallait remettre les choses à leur place aussi. Je pense que c’est bon pour notre relation de se dire vraiment les choses, les yeux dans les yeux. Et promis, ce que je vais te proposer là te fera faire waouh et des petits sauts à la Billy Elliot ! #cestpromis #sisi

En fait, il y a une semaine, on m’a lancé un défi : proposer une recette de cookies qui déchire tellement qu’il faut que ça fasse gagner un concours de cookies ! Ni une, ni deux, ni trois, les grains de sable encore dans les doigts de pieds, me voici à la recherche DES cookies, de ceux qu’on n’oublie jamais ! #pression #nepasselouper #concentrationmaximale #eyeofthetiger #onycroit

giphy1

Car qui n’aime pas les cookies ?? #quilparleouquilsetaiseàjamais C’est tout simple, c’est tout bon, c’est tout rond (ou presque !). Mais la réelle difficulté pour faire l’unanimité c’est de savoir s’il faut qu’ils soient moelleux, craquants, au chocolat, gros, petits, presque pas cuits, carrément bien cuits…

Et le pire c’est qu’une fois passée cette difficulté, deuxième énorme problème : comment faire pour ne pas manger toute la pâte avant de la faire cuire !!! #vousavezquatreheures Perso, c’est mon grand dilemme ! Un cookie cuit, un cookie cru, un cookie cuit, un cookie cru, un cookie cuit ! #exercicesdeprononciation #onestmal

Bon, bah va falloir refaire de la pâte les gars… !

giphy

#jecomprendspaslarecetteestpour12etmoijenaique4

Bon, en tous cas, j’ai fini par tomber sur une recette qui disait « une recette made in France qui bluffe les new-yorkais eux-mêmes » ! Oui, oui, rien que ça, mesdames et messieurs ! #ouaisouais Et même que quand tu regardes la recette, tu te dis qu’en plus, c’est super rapido ! #expressionringarde Et tout ça, on le doit à Eric Kayser, un boulanger français, originaire de Lorraine.

Bref, je sens que tu bouilles, t’es prêt pour le concours, tu t’es préparé à fond et que toi aussi tu veux dire à la Mie Câline que non, elle n’a pas le monopole du cookie ! #nonmaisoh

Ingrédients :

Pour 14 cookies :

  • 140g de beurre
  • 240g de sucre cassonade
  • 82g d’oeufs
  • 140g de pâte de cacahuètes (= beurre de cacahuètes)
  • 280g de farine
  • 2g de sel
  • 8g de poudre à lever (= levure)
  • 200g de chocolat au lait
  • 150g de cacahuètes

Matériel :

  • un saladier
  • un couteau pour faire des morceaux de chocolat au lait
  • un robot ou tes mains pour mélanger
  • un four pour faire cuire

Préparation :

Étape 1 : les mélanges

Dans la recette, il est marqué que les mélanges se font au batteur. Perso, j’ai mélangé à la main, ok, j’en avais plein les doigts mais ça a très bien fonctionné ! (et puis j’avais la flemme de sortir le robot aussi !).

Dans un saladier, mélangez le beurre pommade (= beurre mou mais pas liquide, du beurre à température ambiante quoi) avec le sucre.

Ajoutez les œufs, la pâte de cacahuètes, la farine, le sel et la poudre à lever.

Ajoutez les morceaux de chocolat et les cacahuètes au dernier moment afin de garder de gros morceaux. Ne pas trop mélanger les ingrédients.

Étape 2 : le façonnage

Avec la pâte, formez un boudin de 50cm de long.

Découpez des petits tronçons de 3,5 cm (80g chacun).

Disposez-les bruts sans les malaxer, ni les mouler sur du papier sulfurisé. (moi je les ai fait plus petits car il étaient en plus d’un fondant au chocolat).

Faites cuire 14 minutes à 160°C.

IMG_20170514_225424638.jpg

Et voilà !

Et tu sais quoi ? Les cookies ont gagné la finale !

#etouais #cookiesdewinner #maiselleestoumaiselleestoulamiecaline #lalalalalala

#bravoAlex

IMG_20170515_190725

#cookies #cacahuètes #chocolat #érickayser #goûter #winner #miammiam

Choco-bricks

Quand y’a plus de chocolat, y’en a encore ! Le weekend de Pâques passé et plusieurs possibilités s’offrent à nous, soit :

  • tu n’as pas eu de chocolat = tu déprimes !
  • tu n’as pas eu assez de chocolats = tu déprimes !
  • tu as eu plein de chocolats mais t’as déjà tout mangé = tu déprimes !
  • tu as laissé tes chocolats au soleil donc tu n’as plus de chocolat = tu déprimes !
  • tu es en manque de chocolats en comparaison à l’orgie du weekend précédent = tu déprimes !
  • tu es allergique au chocolat = tu déprimes !
  • tu as eu une poule en chocolat mais elle est flippante = tu déprimes !
  • tu as eu que du chocolat noir alors que tu dis depuis des années que toi, tu préfères le chocolat au lait (« ah bon, on croyait que c’était ta sœur ça !) = tu déprimes !
  • tu as mangé beaucoup trop de chocolats et tous tes jeans sont trop serrés = tu déprimes !
  • tu as eu des chocolats de Pâques si jolis que tu n’oses pas les casser pour les manger = tu déprimes !
  • tu as eu un jouet en double dans la surprise du Kinder surprise = tu déprimes !
  • tu as eu le seul jouet de la collection que tu ne voulais pas dans ton Kinder surprise = tu déprimes !

#dépression #chocolatforever #nontunespasseul

Bref, je sens que cette fin de semaine est compliquée pour toi… Et je te comprends !

Et pourtant, il fait beau, mais entre le manque de sucre et le jean qui te compresse le ventre, t’es pas vraiment motivé pour aller flâner dans le vent ! Si en plus, t’es allergique, t’as raison, reste chez toi, surtout ne bouge pas ! #teamatchoum

source

Je te propose quelque chose de simple mais qui fait son effet : des légos en chocolat !!

Pour cela, rien de plus simple, il te faut : du chocolat fondu et un moule à légos ! J’ai trouvé le mien chez Alice Délice. #riendesorcier #toutestsouscontrole #enfiletonjoggingonestparti

giphy1

#onesttousdesenfants

Ingrédient :

  • Environ 130g de chocolat (noir, lait, blanc, dulcey, tout ce que tu veux, tu peux même mixer les couleurs ! #ouaisouais)
  • #cesttout #cettefoiscicestvrai

Matériel :

  • le moule légos
  • deux casseroles (une plus grande pour l’eau du bain-marie, une plus petite pour mettre le chocolat)
  • une cuillère en bois pour touiller
  • une petite cuillère pour remplir le moule
  • un thermomètre si t’es pas feignant
  • un frigo pour refroidir le chocolat dans le moule

Préparation :

Étape 1 : tempérage de chocolat

On commence par tempérer le chocolat. Pour cela deux techniques :

Faites fondre les 2/3 du chocolat au bain-marie sans dépasser les 50°C (là faut un thermomètre…) vous utilisez du chocolat au lait.

Hors du feu, ajoutez le 1/3 de chocolat restant et mélangez bien.

Laissez redescendre la température à 27-28°C pour du chocolat au lait.

Remettez au bain-marie à feu doux pour faire remonter la température jusqu’à 30-31°C pour du chocolat au lait.

Maintenant que le chocolat est à bonne température, il faut l’utiliser rapidement (et veiller à ce que la température se maintienne ce qui n’est pas forcément évident, en tout cas ne le laisser surtout pas sur le feu sinon la température va continuer à augmenter).

  • la plus courte mais la pas la vraie :

Faites fondre tout le chocolat au bain-marie en remuant.

Une fois le chocolat fondu, sortez la casserole du bain-marie et remuez sans cesse pendant 10 minutes.

Remettez la casserole dans le bain-marie pendant une à deux minutes sans cesser de remuer.

C’est prêt ! #solutiondefeignasse #solutionadoptéequandjesuispressée

Étape 2 : le moulage

Une fois le chocolat fondu, remplissez les moules.

Une fois les moules remplis, fermez le moule.

Une fois le moule fermé, mettez-le au frigo deux heures minimum.

Une fois le chocolat pris, démoulez les briques.

Une fois les briques démoulées, mangez le chocolat !

Ou faites des jolis sachets pour offrir.

Ou faites des constructions en légo.

Pour pouvoir les faire, mettez les briques 15min au congélateur pour qu’elles soient bien froides (sans congélation, ça rend vraiment pas terrible). Une fois qu’elles sont bien froides, vous pouvez jouer avec !

giphy-downsized-large

#yesyoucan #onycroit #desannéesdentrainement #oups

CHALLENGE :

Mélangez les chocolats, créez vos personnages, faites-vous plaisir, j’attends vos photos !

PS : voici une idée de construction 😉

PS : ça peut aussi être un remède à ta future dépression de lundi, rapport à ce qui peut se passer dimanche.

#onscomprend #courage #chocolatsblanclaitnoirforever #mélangedecouelurs